• Comment reconnaître un bon Champagne ?
    Posted by
       views (1232)
       0 Comments

    Comment reconnaître un bon Champagne ?

    Comment choisir son Champagne ? Comment reconnaître un bon Champagne ? Quelles sont les astuces pour ne pas se tromper ?

    Des questions récurrentes auxquelles nous vous apportons toutes les réponses !

    Comment choisir son Champagne ?

    Avant toute chose, un bon Champagne est un Champagne que vous apprécierez, celui que vous aurez plaisir à déguster et à partager avec vos amis ! Ceci implique en premier lieu de connaître vos goûts :

    Vous recherchez un champagne minéral aux arômes d'agrumes ? orientez votre choix vers des champagnes Blancs de Blancs 100% Chardonnay,

    Vous préférez les champagnes peu sucrés (et donc moins caloriques !) ? choisissez un Champagne extra-Brut ou non dosé,

    Vous adorez les arômes gourmands un rien pâtissiers, les notes vanillées ? nous vous conseillons un Champagne millésimé !

    Autant de Champagnes qu'il y a de goûts ! Mais pour mieux vous aider dans votre sélection, nous vous livrons quelques secrets qui vous assureront une excellente dégustation !

    Vous hésitez ? Vous ne savez quel type de champagne offrir ? Nous vous proposons la Carte Cadeau Box permettant de découvrir chaque mois le champagne sélectionné par notre oenologue accompagné de ses conseils dégustation.

    Les astuces pour reconnaître un bon Champagne !

    La première caractéristique d'un bon Champagne est très facile à identifier : il s'agit de la finesse et de la persistance des bulles. Pour bien les voir, il suffit de servir le champagne de préférence dans une flûte de forme tulipe au verre transparent. En effet, ce type de verre permet de bien observer les bulles : leur taille (et donc leur finesse) mais également leur densité et la durée de l'effervescence.

    Des bulles très fines seront un gage de qualité. En effet, elles sont la marque d'un vieillissement prolongé et d'une belle richesse aromatique.

    Une autre caractéristique sera la robe , c'est-à-dire la couleur, que vous pouvez également observer dans votre flûte : elle doit être étincelante. Peu importante la couleur, quelle soit jaune pâle ou dorée, la robe doit toujours être limpide ! On évitera tout de même les robes trop brunes qui peuvent être dues à un début de madérisation du champagne, ainsi que les robe verte signe d'un manque de vieillissement.

    Viennent ensuite les arômes ! Le Champagne offre une grande variété d'arômes selon les cépages , le type de vinification et la durée de vieillissement : agrumes et fleurs blanches pour le Chardonnay, fruits rouges et pivoine pour le Pinot Noir, framboise et pomme pour le Pinot Meunier, sans compter les évolutions des arômes suivant les techniques de vinification. Ainsi un passage en fût de chêne français apportera des notes vanillées un rien briochées alors que le chêne américain apportera des effluves exotiques rappelant la noix de coco. La vinification en cuve offrira des arômes authentiques, la vinification en jarre apportera des notes légèrement crayeuses.

    Bref, autant d'arômes que de bons champagnes ! En évitant naturellement les arômes aux odeurs désagréables traduisant un défaut, les arômes éphémères sans aucune persistance et les sensations en bouche de champagne "vert" ou "acide" caractéristiques des champagnes n'ayant pas suffisamment vieillis.

    Une fois le breuvage observé, les arômes identifiés, la longueur en bouche constitue également un indicateur de qualité. Tout comme le vin tranquille, la persistance des arômes au niveau du palais se mesure en caudalies, nombre de secondes durant lesquelles les arômes restent en bouche. Une belle persistance s'apprécie dès 6 à 8 caudalies, au-delà vous êtes en train de déguster un excellent champagne !

    Mais n'oublions pas l'essentiel, un bon champagne sera avant tout celui que vous aurez plaisir à déguster !  

    Comment trouver le meilleur champagne qualité / prix ?

    Le prix du Champagne est constitué de différents paramètres.

    Ainsi le prix d'1 hectare de vigne en Champagne peut coûter plus d'1,5 million d'Euros ! C'est 10 à 20 fois plus cher que les terres viticoles de Loire, par exemple. Il n'est donc pas étonnant que les crémants soient vendus à des prix bien moindre.

    Ce prix tient à la qualité des terres et à la complexité du travail de la vigne. En effet, la Champagne est le vignoble français le plus septentrional avec un climat rude l'hiver et chaud l'été. Ceci peut fragiliser les vignes et rend d'autant plus complexe le travail des vignerons.

    Il est important également d'avoir en tête que le prix d'un kilo de raisin en Grand Cru est de l'ordre de 7 Euros ! Chaque été, le Préfet de Région publie les prix du fermage pour les communes de Grand Cru et de Premier Cru, imposant ainsi le prix de négoce des récoltes qui suivent.

    Le prix du Champagne intègre également le temps de vinification qui peut atteindre 3 à 4 ans, voire 10 ans pour les plus grands millésimes. Ceci présente également un coût : celui du vieillissement en cave, qui n'est autre que le prix de la qualité.

    S'ajoutent également certaines spécificités telles le passage en fût, qui apporte des arômes d'une rare complexité mais exige un travail précis, ainsi que les cultures labellisées HVE ou Biodynamie qui imposent un travail précis, s'interdisant le recours à des pesticides.

    Enfin le faible dosage de certaines cuvées explique également la différence de prix due à la quantité de champagne à laquelle aucune liqueur de dosage ne se substitue.

    Si tous ces éléments entrent dans la composition du prix, ils constituent également des gages de qualité. Ce serait donc dommage de s'en priver !

    Mais pour bénéficier d'un Champagne au meilleur rapport qualité / prix, nous recommandons des Champagnes dont le coût de commercialisation et de promotion ne vient pas pénaliser le budget de l'amateur de champagne.

    En effet, il est courant que le prix d'une bouteille de champagne soit constitué à plus de 30 voire 40%  d'éléments Marketing. Or ces éléments n'apportent rien aux qualités intrinsèques du Champagne ! C'est ainsi que l'un des Champagnes les plus chers  "Taste of Diamond" est tout simplement celui qui arbore un diamant sur le flacon, mais qu'en est-il du breuvage...

    Au-delà des considérations marketing, nous avons choisi de sélectionner des champagnes qualitatifs, élaborés en quantités limitées, garantissant un savoir-faire et une typicité répondant à un cahier des charges précis pour vous offrir le meilleur rapport qualité / prix.

    Les informations à lire sur l'étiquette du Champagne !

    Ceci peut sembler évident mais il est indispensable de s'assurer que le mot "Champagne" soit bien inscrit sur l'étiquette. Cette mention garantit qu'il ne s'agit pas d'un vin effervescent ou pétillant, tel du crémant par exemple, dont l'apparence peut parfois prêter à confusion. 

    Comme pour tout produit, l'appellation a son importance. C'est ainsi qu'environ 5% des terres viticoles de Champagne portent l'appellation Grand Cru. Elle est réservée aux champagnes issus des vignes de communes qui se distinguent par la qualité de leur sol et par leur exposition ensoleillée permettant d’obtenir les meilleurs raisins. Si cette indication n'est pas obligatoire, elle est cependant très fréquemment indiquée sur l'étiquette. En cas d'absence, vous pourrez toujours la retrouver avec la commune portée sur l'étiquette : Avize, Le Mesni-sur-Orger, Chouily, Ambonnay, Verzenay, Aÿ etc. L'adresse du Siège Social est une bonne indication de la localisation des vignes.

    Une autre information a son importance : la qualité du vigneron, de la coopérative ou de la maison qui commercialise le Champagne. S'agit-il d'un simple revendeur (dans ce cas, la mention MA pour Marque Acheteur figurera sur l'étiquette) ou d'un récoltant manipulant (RM) qui gère l'intégralité de l'élaboration du Champagne depuis la vigne jusqu'à la mise en bouteille.

    Pour vous aider, voici la liste des sigles que vous pourrez rencontrer :

    • C.M.: Coopérative de Manipulation, champagnes élaborés et commercialisé par une coopérative.
    • S.R. : Société de Récoltants, il s’agit de vignerons qui se regroupent pour vinifier et commercialiser ensemble leurs vins, 
    • R.C : Récoltant Coopérateur, le champagne est élaboré à partir des raisins des membre de la coopérative, le viticulteur récupère des bouteilles finies. Il en existe environ 3 000 en Champagne
    • R.M.: Récoltant Manipulant, le champagne est élaboré par le vigneron à partir de ses propres vignes. Il en existe environ 2 000 en Champagne
    • N.M.: Négociant Manipulant, le champagne est élaboré par le vigneron ou la maison à partir de ses propres vignes et d'autres raisins qu'il aura acheté. Ceci regroupe l'essentiel des grandes maisons de Champagne
    • M.A. et N.D. : Marque d’Acheteur et Négociant-Distributeur, il s'agit champagnes vendus sous des marques créées pour la grande distribution, à la restauration ou autre.

    La catégorie extra-but / brut / semi-sec est une donnée obligatoire qui informe sur le dosage (de pas/peu dosé à très dosé). Cette information vous sera utile pour orienter votre choix suivant vos goûts !

    Enfin, contrairement aux idées reçues, l'année de récolte ne figure que rarement sur les champagnes. Cette mention appelée "millésime" n'est réservée qu'aux cuvées issues de récoltes de la même année. Elle est donc réservée aux champagnes exceptionnels !

    Goûtez la différence

    Pour découvrir chaque mois le Champagne sélectionné par notre œnologue, nous avons créé la Box Champagne Millésimé... à offrir ou à s'offrir !

    Quel Champagne choi également sir ?

    Comment reconnaître un bon Champagne ?

    L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Leave a Reply

* Name:
* E-mail: (Not Published)
   Website: (Site url withhttp://)
* Comment: