• les Femmes et le Champagne
    Posted by
       views (860)
       0 Comments

    les Femmes et le Champagne

    Il y a 1000 façons d'aborder le Champagne au féminin !

    les Femmes... fans de Champagne

    En déclarant "Je ne bois du champagne qu'à deux occasions : quand je suis amoureuse, et quand je ne le suis pas", Coco Chanel affiche son goût prononcé pour ce sublime breuvage !

    Pour Marlène Dietrich il "vous donne l'impression que c'est dimanche et que les jours meilleurs sont très proches", alors que pour George Sand il "aide à l'émerveillement".

    Très pragmatique, Bette Davis confiait "Il arrive un moment dans la vie de chaque femme où la seule chose qui aide est une coupe de  champagne"

    On prête à Marilyn Monroe l'excentricité de bains au Champagne, nécessitant jusqu'à 400 bouteilles : "Donnez-moi du champagne et je suis au paradis."

    Dans un style plus littéraire, Amélie Nothomb nous invite à la recherche de sa compagne d'ivresse délicieuse avec Pétronille."Pourquoi du champagne ? parce que son ivresse ne ressemble à aucune autre (...) Il rend gracieux, à la fois léger et profond, désintéressé, il exalte l'amour et confère de l'élégance à la perte de celui-ci"

    Mais il arrive parfois que l'on s'y perde : selon certains, la première coupe à champagne aurait été moulée sur le sein de la Marquise de Pompadour, maîtresse favorite de Louis XV, alors que d'autres l'attribue à Marie-Antoinette, épouse de Louis XVI. Marquise de Pompadour à qui l'on doit aussi "le champagne est le seul vin que la femme peut boire sans s'enlaidir"

    les Femmes... qui ont marqué l'histoire du Champagne

    Depuis le XVIIIe siècle, les plus grandes maisons de champagne sont marquées par la personnalité de femmes qui ont su développer l'entreprise familiale de leur époux.

    Le mode de succession participe à ce phénomène car, dans cette région, les vignes se transmettent d'époux à époux et, en cas de décès des parents, au premier enfant (qu'il s'agisse d'un garçon ou d'une fille). 

    Ainsi Barbe-Nicole Ponsardin (1777 – 1866), veuve de François Clicquot, a su s'imposer dans un monde alors exclusivement masculin. Première femme à diriger une maison de Champagne, elle inventa la fameuse table de remuage pour évacuer les sédiments des bouteilles en les plaçant sur un pupitre incliné, la tête en bas, en les remuant chaque jour d'un quart de tour. (1) On lui doit aussi le premier champagne millésimé en 1810, tout comme le premier rosé d'assemblage, et bien entendu la célèbre étiquette jaune !

    Louise Pommery (1819-1870), veuve à trente-neuf ans, a innové avec des champagnes bruts, moins dosés que ceux présents à l'époque, car  destinés à accompagner tout un repas.

    Elisabeth Bollinger, dite Lily (1899 – 1977), est célèbre pour avoir poursuivi la production durant la Seconde Guerre mondiale et avoir promu sa marque jusqu'auprès de la Reine d'Angleterre.

    Depuis 30 ans, Carole Duval-Leroy a su faire de la maison familiale l'une des plus dynamiques de la Champagne. Avec un terroir implanté essentiellement sur la Côte des Blancs, elle a su hisser Duval-Leroy au sein des plus prestigieuses maisons de champagne,être présente dans plus de 250 établissements étoilés, et garder l'indépendance de sa maison.

    les Femmes... qui réinventent le Champagne

    La nouvelle génération laisse la place à des femmes innovantes et créatrices qui contribuent à développer de nouveaux modes d'élaboration du Champagne
    Ainsi Nathalie Falmet a revisité le process de fermentation, laissant le vin davantage "respirer" avec des jarres en terre cuite.

    Les FaBulleuses réunissent 7 femmes de Champagne pour un concept inédit : une partition à plusieurs, chacune apportant son savoir-faire et sa personnalité autour d'une nouvelle marque.

    L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

    (1) selon l'historienne  Fabienne Moreau

Leave a Reply

* Name:
* E-mail: (Not Published)
   Website: (Site url withhttp://)
* Comment: