• Idées reçues sur le Champagne
    Posted by
       views (323)
       0 Comments

    Idées reçues sur le Champagne

    D'où viennent les bulles ? Peut-on mettre le champagne au congélateur ? Flûte ou coupe ? Champagne et dessert ? Toutes les réponses aux idées reçues sur le Champagne !

    .

    idées reçues sur le champagne

    Idée reçue n°1 : Le champagne est un vin auquel on ajoute du gaz 

    Et non ! Il faut savoir que l’alcool naît de la fermentation du sucre sous l’action des levures et s’accompagne d’un dégagement de gaz carbonique (ou CO2). Cette fermentation permet d’obtenir un vin non pétillant.

    Ce qui différencie le vin tranquille du champagne est la seconde fermentation en bouteille. Est en effet ajoutée une liqueur de tirage contenant des levures qui transforment le sucre en gaz carbonique. C'est ce qu'on appelle la “prise de mousse”. Le gaz produit reste alors enfermé dans la bouteille et se dissout progressivement dans le vin, faisant monter la pression à l’intérieur de la bouteille.

    Cette deuxième fermentation n’a pas seulement pour objet de rendre le vin effervescent : elle améliore également ses qualités organoleptiques en développant des arômes secondaires !

    .

    Idée reçue n°2 : Il ne faut pas refroidir son champagne au congélateur

    Vrai ! Cela peut paraître anodin mais les changements de température brutaux sont mauvais pour le champagne. Pourquoi ? Cela affecte sa saveur. Le développement des bulles et des arômes est limité par la température trop élevée. Le froid entraîne un assèchement du bouchon en liège. En se rétractant, il va laisser passer l'air ce qui va oxyder le champagne et en modifier les arômes. Il faut donc éviter les fortes variations de température avant l’ouverture de la bouteille. 

    De plus, un froid trop intense va anesthésier vos papilles et ne vous permettra pas de savourer tous les arômes du champagne. C’est pourquoi il est conseillé de servir le champagne entre 8 et 10 degrés, pour qu’il libère tous ses arômes. 

    Une façon simple d’obtenir cette température idéale est de mettre votre bouteille de champagne dans la partie basse du réfrigérateur pendant environ 4 heures avant de le servir. 

    Si vous êtes pressé, vous pouvez placer votre bouteille dans un seau à champagne avec de l’eau froide et des glaçons pendant environ 30 minutes.

    Et si vous avez la chance de déguster un très grand millésime, la température de service peut être légèrement plus élevée à 10-12 °. Il vous suffit dans ce cas de patienter quelques minutes, une fois le champagne servi, pour le laisser monter en température.

    .

    Idée reçue n°3 : le champagne se boit dans des coupes

    Faux ! La forme du verre dans lequel vous buvez le champagne à une grande importance. Une forme bien trop évasée comme celle de la coupe a une surface de contact entre le champagne et l’air très importante. Ceci va aérer très rapidement le champagne ce qui accélère la déperdition des bulles et défavorise la concentration des arômes. Rappelons que les bulles sont des exhausteurs d’arômes.

    Qu’en est-il des flûtes ? Leur forme allongée préserve mieux les bulles et leur long pied permet de garder la fraîcheur du champagne en limitant le contact avec la main. Cependant si la flûte est trop étroite ou trop longue, la bulle sera plus grossière  lorsqu’elle arrivera à la surface.  

    Il est donc recommandé de boire le champagne dans un verre de forme tulipe, ou flûte dégustation : il s'agit d'un verre allongé comme une flûte et évasé en son milieu. De cette manière, les bulles auront la place d’évoluer tout en concentrant les arômes ainsi libérés au niveau du nez. Pour les champagnes d’une grande complexité, champagnes millésimés avec vieillissement prolongé, on privilégiera un verre à dégustation de vin classique afin de mieux apprécier la complexité des arômes.

    .

    Idée reçue n°4 : Une petite cuillère dans le goulot de la bouteille permet de conserver les bulles

    Il s’agit d’un mythe ! Une petite cuillère placée dans le goulot d’une bouteille de champagne n’empêche pas les bulles de s’échapper. Que la bouteille soit ouverte ou avec une petite cuillère, ceci revient au pareil. Cela a été prouvé en 1995 par une équipe de physico-chimistes du Centre Interprofessionnel des Vins de Champagne : la petite cuiller, qu’elle soit d’argent ou d’inox, n’a aucun effet sur la conservation des bulles. 

    Alors pourquoi cette légende ? Cette pratique viendrait de bars ou restaurants dans lesquels les clients habitués avaient leur bouteille conservée pour le lendemain et identifiée par une cuiller dans le goulot.  

    Comment conserver un champagne dans une bouteille déjà ouverte ? Il suffit d'utiliser un bouchon hermétique. Il permet une conservation plus longue en rendant hermétique la bouteille. Ainsi, il empêche le gaz de s’évaporer et permet de conserver les fines bulles de la boisson.

    .

    Idée reçue n°5 : On sert le champagne au dessert

    C’est possible mais par forcément recommandé. En effet, le sucre présent dans le plat accentue la sensation acide du champagne et cela altère son goût. C’est la raison pour laquelle on privilégie le champagne lors d’un apéritif ou au cours d’un repas. L’accord mets-vins sera d’autant plus apprécié que l’équilibre entre champagne et plat sera respecté. Par exemple, avec un apéritif “iodé” à base de produits de la mer, on appréciera un champagne Blanc de Blancs 100% Chardonnay.

    Il est toutefois possible de servir du champagne pour accompagner un dessert… avec le champagne adapté ! Dans ce cas, on optera pour un champagne sec ou demi-sec qui est plus dosé en sucre et s’accordera davantage avec les mets.

    Bref, à chaque plat son champagne !

    .

    L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Leave a Reply

* Name:
* E-mail: (Not Published)
   Website: (Site url withhttp://)
* Comment: